Black Mountain Trail (7 mars 2015)

Le Black Mountain Trail 1ere Edition

Avec des copains du boulot (nous étions 6) et quelques membres du PAC (Portet Athletic Club) dont 2 de mes collègues, nous venons de passer une excellente journée au Black Moutain Trail.

Il y avait 240 participants sur le Kilo Vertical de 17km et donc 1000m D+, 250 sur le 32Km avec 1500m D+ et seulement 120 sur le 50km avec 2500D+, beaucoup de pros du trail, des payés par Isostar et un Tarahumaras débutant sur cette distance.

Toutes ces courses avaient comme objectif le PIC DE NORE (1200m) duquel nous avions une vue à 360° sur les Pyrénées et avec des bons yeux on voyait même la mer.

picdenore

 

La veille après la récupération des dossards, ambiance scolaire au Lycée Forestier ou nous allons passer la nuit. La bière et le saucisson sont de sortie.

Super dernier repas de préparation comme quoi la tête compte plus que le physique sur ce type d'épreuve.

 

Le départ du 50 a été donné à 7h10 avec 10 minutes de retard qui comptent un peu quand il fait -2°.

On a cependant eu rapidement l’occasion de se réchauffer, les 18 1er kilomètres nous faisaient visiter les alentours de Saint Amans Soult avec 1000m D+, on a traversé des châteaux, de belles propriétés, le 1er ravito était même dans une maison. Heureusement on a pas eu besoin de mettre les patins.

 

On a ensuite rejoint le parcours du 32 pour gravir le Pic de Nore.

L’accueil des bénévoles a été extra, les ravitos au top (7 sur le 50) avec vraiment de tout, on a même eu droit à de la saucisse grillée super bonne dont l’odeur nous indiquait que le ravito était proche.

Au ravito du sommet ils nous faisaient des crêpes chaudes que j’ai recouverte de miel comme tout bon Ours qui se respecte.

Au final, je termine en 7h46 en 99e position et je réalise un peu mieux que mon objectif de 8h.

J’ai adoré les montées (j’ai dû doubler une vingtaine d’essoufflés), j’aurai pu continuer jusqu’au sommet de l’Aneto mais j’aime pas les descentes, glissantes, boueuses, neigeuses, en ruisseau ou nappées de feuilles avec des gros cailloux dessous, heureusement on redescendait tout en 8km, les 20 ont doublé un ours empoté.

En un mot allez-y, la montagne est tellement plus belle que nos villes de béton.

2e objectif atteint, le 3e se profile à la mi-avril avec le 70km des citadelles et 3500mD+ ou j’aurai l’honneur de côtoyer notre président, au moins sur le 1er kilo.