La Marion Clignet (6 juin)

On n'arrête plus Stéphane...

Cette semaine, il s'est attaqué aux 142 bornes de la cyclosportive "La Tenace", la plus dure des 3 "Marion Clignet" au profit de la lutte contre l’épilepsie.

Cette semaine, il était accompagné de Yaya et Maxime.

Le voilà au départ :

stphmarionclignet

et son interview à l'arrivée (réalisée par lui-même) :

"Ben, ça y est, c’est fait.

Mes craintes étaient fondées : c’était très dur, limite trop dur pour moi.

Mais bon, j’avais promis de la faire à un ami épileptique, alors…

J’ai vu Maxime et Yaya au départ, et plus du tout 20 secondes après le départ…

Ils ont terminé dans les 100 premiers, et Yannick l’a trouvée très dure, c’est tout ce que je sais. Si Yaya a trouvé cela dur, vous imaginez pour moi…

Incapable de suivre le rythme sportif-course dès les premiers km et la première grosse bosse, je me suis retrouvé lâché, pas tout seul, avec plusieurs coureurs éparpillés façon puzzle. Au bout de 10 km, tu te retrouves presque seul, et il n’en restait que 132 à faire…

Un petit grupetto a commencé à se former, j’ai réussi à m’y coller mais pendant 60 km, j’ai fait le yoyo avec : en côte je les rattrapais et doublais, mais dès que cela descendait ou était un peu roulant, je perdais du terrain. Dur. Puis on est passé sur une deuxième partie plus roulante, en vallée, et là je n’ai pas pu suivre le rythme. Alors je me suis accroché tout seul. Cela a été le moment le plus dur, je me demandais bien ce que je foutais là, et j’ai regardé derrière plusieurs fois pour voir si la camion balais n’allait pas arriver. Mais non, je peux même être fier de ne pas l’avoir vu de la journée !

Un bon ravito m’a fait du bien, et dans la troisième partie, avec de nouveau beaucoup de coteaux, très nerveux, j’ai réussi peu à peu à remonter des gens qui craquaient. Ça fait plaisir. Mesquin mais on s’accroche à ce qu’on peut dans ces cas-là.

Et à l’arraché, j’ai terminé à 26 km/h de moyenne environ, ce qui n’est pas si mal pour moi, 142 km avec tous ces coteaux… D+ 1500m je crois.

Yaya a fini à 30 km/h environ je crois et Maxime légèrement mieux. Je n’ai pas encore vu le classement final, je ne dois pas être loin de la fin quand même.

Sinon, c’était bien organisé, beaucoup de bénévoles, sympa. Et joli le parcours. Dur mais joli. Je la referai peut-être mais la 80 km.

A faire si vous êtes bien préparés !"

Nous avons aussi réussi à obtenir quelques mots de Yaya à l'arrivée :

"Mais quelle belle cyclosportive et pour une bonne cause ,comme l'a si bien dit Stéphane, trés belle organisation et une épreuve de qualité avec plus de 50 bosses "je les ai comptées" ,et un parcours 100%  Magret de Canard.

Pour ma part départ toujours à bloc pour accrocher un bon groupe, je me sens bien je prend quelques relais pas trop longs pour me préserver car je sens que ça va être très long , au bout de 50 Kms on revient sur un groupe de dix coureurs et déja une moyenne proche des 34 KLM/H, au 90ème KM ravito...  m’arrêter ou pas là est la question ,je choisis de m’arrêter et de faire le plein ,je fais l’effort pour essayer de reprendre le groupe mais chose impossible et je me tape les 50 derniers Kilos seul tel un chien abandonné.

A l'arrivée je partage un repas en tête a tête avec Maxime accompagné d'un bon verre de Rosé "Hé , Elle est pas belle la vie!!!!"

Bravo à tous les 3 !!!!