final WTS ITU Chicago (19 Septembre)

Stéphane, notre globe-trotter nous dit terminer sa saison (mais il va certainement encore participer à une petite quarantaine de courses d'ici la fin de l(année), aux championnats du monde de triathlon à Chicago.

On le laisse présenter sa course :

"Qq news de Chicago, où les Tarahumaras seront représentés pour le grand final WTS ITU ! Bon en catégorie « open », certes…

Pour l’instant, je me sens même plus reporter qu’autre chose.

On a pu voir avec ma collègue la course des juniors hier, et un jeune (ben oui il est junior) français a terminé 3ème sur le podium. Il était pourtant en tête à la cap finale (avec les orages, leur tri a été changé en duathlon cap-vélo-cap). Je l’ai encouragé à fond (j’ai fait ce que j’ai pu, mais crier plus fort que les kiwis néo-zélandais que j’avais à côté était au moins aussi difficile pour moi que de finir dans les 80% en natation…).

J’ai vu aussi ce matin les handis, impressionnant. Notamment un gars en vélo qui pédalait avec une seule jambe, c’était énorme.

Je vais donc faire le S open demain matin (dommage, ils ont finalement mis en place aussi un M open au dernier moment) en relais avec ma collègue du boulot. Je voulais lui faire découvrir le triathlon mais finalement, elle fera juste la cap après que j’aurai nagé et roulé. J’ai loué un vélo ici, en alu, sur le plat, ça va aller. Il y a pas mal de chutes, avec les routes mouillées et les demi-tours ou virages à 90°. Super, idéal pour un équilibriste comme moi avec un vélo inconnu…

J’arrête pas de dire à la collègue qu’on y va cool, mais elle se prend au jeu, notamment en voyant que l’on est seulement 44 relais, dont 3 étrangers. Je ne vois pas ce qu’il y a de rassurant à cela, mais bon… Elle doit penser aux américains majoritairement en surpoids que l’on croise dans la rue. De mon côté, je croise les doigts pour que le départ de la natation ne soit pas « plongé » comme j’ai vu, car je vais être ridicule en sautant derrière tous les autres (je ne sais pas plonger sans faire exploser mes lunettes).

Du reste, on a peut-être une chance, puisque pour info, ici, Stephane n’existant pas, j’ai été saisi en Stephanie (qui existe…) et donc en catégorie « Female ». MDR… Je vais dire à ma collègue d’y aller mollo, car si on fait podium Relais féminin, je vais avoir l’air con… Mais vu le niveau, il n’y a aucune chance, c’est bon. Et je vais aussi surtout essayer d’arranger cela au retrait des dossards !

J’espère en tout cas que l’on aura de chouettes photos à vous envoyer pour le site. J’ai pris le T-Shirt cap pour la collègue aussi."

mr

Ah! Ah! Il nous avait caché cela : recrutement de Taras à l'autre bout du monde...

Voyons cela, avec le résumé de leur course :

"Je sais que pendant que j’en chiait bien comme il faut dans l’eau vous tourniez tous au champagne (et oui, les 30 ans d'Etienne, ça se fête !), mais je ne vous en veux pas.

Me voilà de retour à l’hôtel et voilà le petit résumé classique.

La course s’est bien passée. La première impression c’est que le Tri est vraiment très populaire ici, et que la course S que l’on vient de faire était impressionnante :  1500 participants. Beaucoup de femmes aussi. La moitié (au moins). Il y aun vrai enthousiasme, des gens au bord de la route…etc. Beaucoup de plaisir donc.

Par contre, à Chicago, la natation c’est dans le lac Michigan qui n’a pas la réputation d’aimer les nageurs, et avec la météo que l’on a eu ces derniers jours a fait que c’était vraiment très dur : eau froide, et beaucoup, beaucoup de vaguelettes tout le long des 750 m que je finis péniblement en 18mn… J’ai vraiment galéré.

stphmr2

Heureusement, dans notre relais, j’avais aussi le vélo à faire, et là, avec mon vélo en alu avec pneus larges loué à l’arrache, j’ai pu me faire plaisir : les Américains sont généralement « sur-équipés », et j’ai pu doubler des contre-la-montre-de-la-mort-qui-tue à foison. Cool.

Je finis les 20 km poussivement face au vent très fort avec les cuisses en feu en 34mn, donc presque à 35 km/h de moyenne quand même, record battu pour moi !

Ensuite, j’ai passé le relais à ma collègue, Marie-Laure, qui s’était bien chauffée (faut dire que l’ambiance dans Chicago est partout triathlon, c’est très sympa), et qui a fait un très bon temps pour qq’un qui ne s’entraîne jamais (elle joue au tennis 2 fois par semaine) et fait les 5 km en 22:37 donc en 4:30 environ, pas mal ! Quand on sait qu’elle nage bien, je lui dit qu’elle devrait vraiment essayer le tri.

Du coup, on se classe en moitié de classement relais (13 sur 27). Mais si on retranche la grosse perte de temps de ma transition natation-vélo par rapport aux autres équipes (et oui, je faisais les deux, donc retirer combi…etc), on aurait gagné bien 6 mn sur les 7:30, et on serait 7ème. Donc, au final, on est bien contents de notre course.

Voilà, avouez que j’ai trouvé une Taras (d’un jour) plutôt jolie et sportive."

stphmr1

La réaction de Jean-Michel :

" Bravo Stephane, t'es mon idole. Si je comprend bien, tu t'es barré aux states avec une jolie minette faire du triathlon.... T'as bien bossé sinon ?"

Stéphane :

"Attention, je tiens à éviter toute confusion.Faire ce triathlon était bien du travail pour moi, cela s’appelle du Team Building. En heures suppl. le samedi en plus."

Jean-Michel :

"T'es mon idole j'te dis !"